Rechercher
Contact
CHENEVARD et FERRAN IMMOBILIER CONSULTANTS
3 rue Jean Bertholet
83000 TOULON
chenevard.ferran@wanadoo.fr

04.94.92.07.52

Horaires :
Lundi et Mardi
de 8h30 à 12h30
et de 14h15 à 16h30

Mercredi, Jeudi et Vendredi
de 8h30 à 12h30

Sinon sur RDV

Vos conseillers
Patrick CHENEVARD
06 22 75 35 34

Claude FERRAN
06 98 94 24 24

Anne-Sophie POLAK
06 34 49 25 61

Accueil > 13. TOULON ET ENVIRONS

13. TOULON ET ENVIRONS

Située entre le mont Faron (542m) et la "plus belle rade d'Europe", Toulon est une ville de contraste.
Attachante, surprenante, bruyante, ennivrante même parfois, Toulon reste et restera une ville particulière où se mêlent le pittoresque, le traditionnel, le moderne et le classique.
Toulon ne laisse pas indifférent. Toulon, une ville en provence.

Un coup d'oeil rapide : http://fr.wikipedia.org/wiki/Toulon

 

Un peu d'histoire
  • La pourpre toulonnaise

    Aux temps romains, Toulon, de son vrai nom Telo Martius, est célèbre par sa manufacture impériale de pourpre. On extrait ce précieux produit des coquillages à conques garnies de pointes (murex) qui abondent sur les côtes. On en teint les étoffes de laine et de soie, réservées tout d’abord aux empereurs.

  • La rade de Toulon, abri des flottes de la Méditerranée

    La presqu’île de Saint-Mandrier est presque totalement vouée à la Marine Nationale. Cet état est lié à une longue histoire au cours de laquelle la rade de Toulon servit d’abri et de base aux flottes parcourant la Méditerranée, celle de Rome au 2e siècle, celle de Charles Quint, celle de François I et de son allié barbaresque Barberousse. Aussi, dès le 16e siècle, Toulon s’équipe-t-il d’un arsenal qui devient le port d’attache des galères royales. Ces galères, amarrées dans la vieille darse, deviennent une attraction pour les voyageurs, aux 17e et 18e siècles.
    A Saint-Mandrier, dès le 17e siècle, un hôpital fut construit pour recevoir les marins et les forçats, malades et contagieux, de retour des colonies.

  • La guerre de 1939-1945

    En novembre 1942, pour riposter au débarquement des Alliés en Afrique du Nord, Hitler décide d’envahir en France la " zone libre ". La flotte française choisit alors de se saborder. Le 19 août 1944, quatre jours après le débarquement des Alliés sur les plages des Maures, les troupes françaises attaquent les défenses de Toulon. La ville sera libérée le 26.

    Le siècle en photos : www.mariusbar-photo.com

 

Toulon, aujourd'hui
  • Toulon moderne

    Après avoir pansé les plaies laissées par la guerre, Toulon s’est modernisé, les activités de l’arsenal ont été diversifiées, le port de commerce agrandi, de nouvelles industries ont été crées. Le maire actuel s’efforce , et avec succès, d’embellir le " look " de la ville : réaménagement du centre-ville et des vieux immeubles, plantation d’arbres et de palmiers, ravalement de façades, notamment des immeubles le long du port, ect…

    Se repérer dans Toulon : http://maps.google.fr/?output=html
    Toulon Passionnément : www.toulonnais.com

 

Toulon, pratique
  • Où s’informer ?

    Calendrier des festivités auprès de l’Office de Tourisme, place Raimu (tel. 04 94 18 53 00).
    La RMTT, outre le service des bus, assure les liaisons maritimes avec la Seyne, les Sablettes et Saint-Mandrier depuis le quai Cronstadt, sur le port de Toulon.

    Site de la ville : www.toulon.com
    Office du Tourisme : www.toulontourisme.com
    Transports : www.reseaumistral.com

  • Les marchés

    Pour retrouver l’ambiance de la chanson de Bécaud, il faut aller au marché du Cours Lafayette (de bonne heure si l’on veut éviter la cohue !).
    Si l’on cherche des vêtements, des chaussures, des boutis ( fameux couvre-lits provençaux), bon marché !!! , on peut déambuler le long du marché du Mourillon, Bd Bazeilles.

  • Où prendre un verre ? – Quelques spécialités

    Sur le quai Cronstadt, plusieurs cafés-glaciers permettent de prendre le soleil tout en admirant les allées et venues des " pointus ", barques très souvent bleues des pêcheurs, ou des ferries assurant la liaison avec la Corse.
    Vous pourrez goûter aux spécialités : l’escabèche de sardine, la cade (galette de pois-chiche), la "pompe à huile " (galette dure, huilée et parfumée à la fleur d’oranger) et le fameux " chichi-fregi ", beignet sucré.
    Plusieurs restaurants, place du théâtre et Rue Jean-Jaurès, ainsi que dans les petites rues du Centre, du Mourillon, proposent des menus à base de poisson et de spécialités provençales : la fameuse bouillabaisse, qui doit comporter les " trois poissons " , rascasse, grondin, et congre, l’aïoli, mayonnaise à l’huile d’olive, parfumée fortement d’ail pilé qui accompagne du poisson, le loup grillé au fenouil, le rouget, petit poisson au goût très fin, la tapenade et l’anchoïade que vous trouverez avec les olives de toutes sortes sur les marchés provençaux, la daube provençale, plat longuement mijoté de viande dans du vin rouge et de multiples épices !, la soupe au pistou, mélange de légumes variés assaisonné du pistou, sauce de tomates à l’ail , au basilic, et bien sûr à l’huile d’olive qui exalte si bien cette cuisine du soleil.
    Au Fort Saint-Louis et le long des plages, vous pourrez dîner au son des vagues venant se briser sur le sable.

  • Le "shopping"

    Le centre-ville de Toulon, le boulevard de Strasbourg, avec ses belles boutiques et les Galeries Lafayette, la galerie du Centre Mayol, le Printemps à la Valette et les galeries commerçantes attenantes, offrent des tas de possibilités de trouver son bonheur !
    Egalement au coeur du Mourillon, la rue Lamalgue propose le charme d’une rue commerçante et de jolies boutiques de prêt-à-porter.

  • La culture à Toulon et dans les environs

    Le Zénith-Oméga et ses spectacles de variétés, l’Opéra de Toulon , ses magnifiques mises en scènes aussi bien d’opérettes, d’opéras et de ballets, ses pièces de théâtre, offrent à celui qui veut se distraire un large éventail .

    www.zenith-omega-toulon.com

    Un peu plus loin à Sanary, le théâtre Galli propose également du théâtre.

    www.mairie-sanary.fr/theatre_galli.html

    Chateauvallon est également un rendez-vous recherché pour ses ballets plus contemporains et ses spectacles variés.

    www.chateauvallon.com

    Le Musée de la Marine, dans lequel l’on pénètre par l’ancienne et magnifique porte de l’arsenal ! propose de très belles maquettes anciennes de bateaux et des marines. Le Musée des Beaux-Arts, qui présente de belles expositions de peintres Méditerranéens, tels Vincent Courdouan, Félix Ziem, Paul Guigou, Frédéric Montenard, Adolphe Monticelli, François Nardi (une rue porte son nom !)… permettent d’apprécier des vues anciennes de Toulon et des environs.

    www.musee-marine.fr

    Aix-en-Provence et son musée Granet où eut lieu la fameuse exposition Cézanne, Marseille où tournent souvent des expositions variées ( la Fondation Regards de Provence présente régulièrement des peintres méditerranéens au Palais des Arts), Nice et son musée d’ Art moderne et d’Art contemporain, son musée Matisse et son très beau Musée des Beaux-Arts, sont autant de lieux de culture.

    Office du tourisme d'Aix : www.aixenprovencetourism.com
    Office du tourisme de Marseille :www.marseille-tourisme.com
    Office du tourisme de Nice :www.nicetourism.com

  • Le tourisme

    L’aéroport dHyères, à une demi-heure de Toulon, assure plusieurs liaisons journalières avec Paris, notamment.

    Marseille, à une heure et demi de Toulon, et Nice, à deux heures, sont des aéroports internationaux.

    Plusieurs ferries hebdomadaires assurés par la Corsica Ferries relient la Corse au Continent, à partir de Toulon, Marseille et Nice.

    Toulon est relié à Paris en 4 heures de TGV, liaison assurée plusieurs fois par jour.

    La Méditerranée au pied de Toulon et son chapelet de jolies plages aménagées, plus loin la presqu’île de Giens frangée de la magnifique plage de l’Almanarre, sont la joie des baigneurs et des surfers. C’est un " spot " de funboard de grande renommée !
    Des navettes, à partir de la Tour Fondue à Giens, ainsi qu’à partir du port d’Hyères , emmènent les estivants découvrir les fonds " lagonesques " des joyaux que sont les îles de Porquerolles et de Port-Cros.
    Sur le Mont Faron, d’où l’on bénéficie d’une vue magnifique sur la rade de Toulon, le promeneur rencontre un parcours très agréable l’été au milieu de petits bois de pins . Se renseigner sur les sentiers de découverte du Mont Faron ( Tel. 04 94 18 53 00) . Il s’y trouve un zoo, le plus grand centre de reproduction de fauves d’Europe! Un funiculaire relie le sommet du Faron et permet d’apprécier le superbe point de vue !
    Le littoral est bordé de sentiers douaniers ( itinéraire balisé de jaune). Se procurer des guides : par exemple, La Côte Varoise et les îles, édité par la Fédération française de la Randonnée Pédestre.
    De petits ports pleins de charme, dans les environs de Toulon, Saint-Tropez, Cassis, Giens…méritent le détour !
    L’arrière-pays, sec et torride l’été, où résonne le chant presque assourdissant des cigales au milieu des oliviers et des rares petits arbustes, offre un havre de paix après l’agitation touristique du littoral. Il fait bon se promener dans les ruelles fraîches du Castelet, de la Cadière d’Azur !

    Chambre de Commerce et d'Industrie : www.var.cci.fr

 

imprimer